La mairie
Les élus
Patrimoine
Monuments
Histoire
Economie
Activités
Zone d'activités
Hébergements
Gîtes
Divers
Infos Pratiques
Les Monuments :

Eglise Saint Jean-Baptiste (1897) :
L'église du XVème siècle, entourée autrefois de son cimetière, a été remaniée à plusieurs reprises notamment au XVIIème siècle par l'Abbé Lebranchu qui la fit paver à ses frais, reconstruire le porche et embellir l'autel de la Sainte Vierge.
C'est à la fin du XIXème siècle que fut décidé la construction d'une nouvelle église étant donné l'état vétuste de celle-ci. Bâtie en granit, le bâtiment actuel se compose comme l'ancienne, d'une nef et d'un transept.
Objets mobiliers de l'église classés parmi les monuments historiques :
Saint-Armel, statue, bois stuqué et polychromé, premier quart du XIXème
Saint Jean Baptiste, statue, bois stuqué et polychromé, XVIIIème.
Sainte-Anne et la vierge, statue, bois stuqué et polychromé, XVIIIème.
Le gisant : (XVè)
Cette pierre tombale couchée dans la chapelle des fonds baptismaux et qui représent une femme, proviendrait d'un enfeu de la Moussaye qui occupait la chapelle sud de l'ancienne église.
L'abscence d'inscription sur le gisant ne peut pas nous donner d'information sur son origine.
 
Saint armel :
Cette statue en bois et stuc polychorme du début du XIXè siècle fut apportée lors de la destruction de l'ancienne chapelle de Kergouët appartenant à la famille de Moussaye.
St Armel aurait accomplie de nombreux actes miraculeux. On l'invoquait afin de guérir les animaux.
 
les halles, (Salle des fetes) :
A l'origine, cette halle était construite en bois. Mais à la suite de l'accident mortel d'un charpentier causé par la vétusté de la charpente, on la fit abattre en 1771. Elle fut reconstruite en pierre telle qu'on peut l'admirer aujourd'hui.
Cette halle a été transformée en Salle des Fêtes en 1961.
Mairie :
Aile droite d'un ancien manoir dit "le vieux château"
la Croix de chapucel (XViiè) :
C'est un vestige de croix avec un socle trapézoïdale représentant un christ naïf aux jambes coupées.
 
le poteau (XViiè) :
Une croix simple de carrefour à l'angle de la VC 7 et D46. Elle possède un socle cubique qui repose sur un soubassement trop important pour une croix simple.
 
la ville-es-lucas :
Elle est située à un carrefour au sud du bourg. Cette croix dite de Jégu a été abattue à la révolution et restaurée le 25 octobre 1887. Elle est plantée à l'angle d'un pré et ses deux faces sont sculptées à l'image du christ. Elle porte les inscriptions de l'année 1603.